«Est-ce qu'on va repartir ?» : les habitants de Belin-Béliet entre crainte et soulagement après leur retour

La fin du cauchemar en Gironde, après le giga feu de la semaine dernière. À la faveur de la pluie qui est enfin tombée, l'incendie est fixé  depuis dimanche dans le secteur d'Hostens, où 7.400 hectares ont brûlé. Depuis dimanche soir, les quelque 8.000 personnes évacuées sont autorisées à rentrer chez elles. Europe 1 a suivi une partie de ces familles, de retour à leur domicile de Belin-Béliet . Le sentiment est partagé entre soulagement et crainte de repartir si un nouvel incendie se déclarait. À la boulangerie, les habitants, enfin de retour chez eux, font la queue.

Christian vient acheter sa baguette de pain avec le sourire, parce que chez lui, "rien n'a bougé" : "Tout a été bien coordonné. J'ai hâte de rentrer chez moi, bien sûr, parce qu'on s'ennuie quand même de sa maison, de ses habitudes", assure-t-il au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Toujours dans l'incertitude

Marie-Ève, elle, sort les bras chargés de pâtisseries. Cette retraitée est soulagée, mais pas complètement rassurée.

"Quand on voit la fumée, quand on voit tout ça, on se dit : 'Est-ce qu'on va tout perdre ?", se souvient-elle. Elle est aussi "un peu angoissée parce qu'on se dit : 'Est-ce qu'on va repartir ? Est-ce qu'on va rester ? Est-ce que ça va reprendre feu ?' Ça fait peur."

>> LIRE AUSSI - Gironde : «On n'arrivait plus à respirer», les habitants des communes évacuées témoignent

De mauvaises surprises en rentrant

Certains...


Lire la suite sur Europe1