"Ce qu'on a vécu, c'est ce qui se passe aujourd'hui" : après Abou Dhabi, le cycliste Arnaud Démare vit son deuxième confinement en un mois

franceinfo

C'est son deuxième confinement en quelques semaines. Le coureur cycliste Arnaud Démare faisait partie de la poignée de sportifs enfermés dans une chambre d'hôtel à Abou Dhabi après la découverte de deux cas de coronavirus sur le Tour de l'UAE au mois de février. A l'époque, l'épidémie nous semblait très lointaine, encore abstraite. "Finalement, ce qu'on a vécu à notre petite échelle, c'est ce qui se passe aujourd'hui pour tout le monde", raconte à franceinfo Arnaud Démare.

>>> Suivez en direct les dernières informations liées au coronavirus

Le confinement actuel concerne aussi les sportifs de haut niveau qui ne peuvent plus s'entrainer. "Je n'ai pas envie de me plaindre quand on voit aujourd'hui les infirmières et les soignants", juge Arnaud Démare. Le sprinter de la Groupama-Fdj aurait dû pourtant disputer ce week-end l'un des grands objectifs de sa saison, la course Milan San Remo. Un monument qu'il a remporté en 2016 et qu'il convoitait à nouveau mais Arnaud Démare suit les consignes comme tout le monde, ou presque : "On a reçu l'interdiction de nos patrons d'équipe de rouler dehors. J'ai pu voir que Chris Froom roulait pas mal en Afrique du Sud et apparemment la Belgique laisserait les coureurs professionnels s'entrainer".

Surveiller son poids malgré "les gâteaux"

Plus de vélo, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi