"Qu'ils aillent ailleurs": dans le Lot, un projet de parc photovoltaïque sème la discorde

Quarante-quatre mille panneaux photovoltaiques vont-ils être implantés pour une durée de 30 ans et remplacer 19 hectares de forêt dans le Lot? - BFMTV
Quarante-quatre mille panneaux photovoltaiques vont-ils être implantés pour une durée de 30 ans et remplacer 19 hectares de forêt dans le Lot? - BFMTV

Quarante-quatre mille panneaux photovoltaiques vont-ils être implantés pour une durée de 30 ans et remplacer 19 hectares de forêt dans le Lot? C'est le projet de TotalEnergies qui électrise les débats dans le village de Tour-de-Faure, près de Cahors dans le Lot.

"Il y a des sapins, des conifères, des hêtres, des chênes… tout ça va être arraché", alerte au micro de BFMTV Marie Cordié-Levy, membre du Collectif environnemental Lot Célé (CELC) qui s'oppose au projet.

Parmi les quelque 400 habitants du village de Tour-de-Faure, le projet est loin de faire l’unanimité. "Il y a la pollution visuelle, qu'ils fassent ça n'importe tout, ailleurs, là où [ils ont] déjà tout saccagé. Mais pas ici! C'est une région encore un peu protégée", lance une habitante.

"Ce n'est pas une forêt"

La commune de Tour-de-Faure a donné un avis favorable au projet, notamment car le groupe s’engage à respecter et à développer l’élevage de brebis dans la zone. "Des conditions importantes ont été négociées avec Total", avance au micro de BFMTV le maire Patrick Teyssedre.

"Il y a une modification de la biodiversité, mais ce n’est pas une destruction: ce n’est pas une forêt qui va être coupée, mais des bois et des taillis, de plus en plus secs à cause du climat. Évidemment que quelques arbres vont être abattus, mais les plus remarquables seront sauvegardés. Des murets en pierre sèche vont être rebâtis. Nous considérons que c’est une avancée importante pour les énergies renouvelables", détaille-t-il dans les colonnes du Figaro.

La commune voisine de Saint-Cirq-Lapopie, élue plus beau village de France, s’est également ralliée au projet. C’est donc la préfecture du Lot qui aura le dernier mot. Et en cas d'avis favorable, Total prévoit une mise en service dès 2025.

Article original publié sur BFMTV.com