Ce qu'il faut manger pour avoir un cerveau en pleine forme !

Notre cerveau n’est pas qu’un donneur d’ordres. C’est aussi un organe qui reçoit du système digestif des molécules indispensables à son fonctionnement. Selon nos apports alimentaires, différentes molécules (acides gras, vitamines, acides aminés…) aux propriétés spécifiques arrivent en quantité variable jusqu’à nos cellules cérébrales. « L’idée que la qualité de notre alimentation joue un rôle dans l’évolution de nos performances cognitives s’est imposée peu à peu, grâce à des études épidémiologiques comme celle des “Trois Cités” », raconte Catherine Féart, chargée de recherche au centre Bordeaux Population Health (université de Bordeaux et Inserm).

Cette vaste étude lancée en 1999 a analysé les habitudes alimentaires de près de 10 000 personnes de 65 ans et plus à Bordeaux, Dijon et Montpellier.

L’étude des « Trois Cités » a démontré l’intérêt d’un régime de type méditerranéen (riche en fruits, légumes, huile d’olive et poissons) pour notre santé cardio-vasculaire, mais aussi contre le vieillissement cérébral : un article paru en 2018 dans le Journal of the American Medical Association a confirmé qu’au bout de huit ans, les participants qui suivaient les sept recommandations pour une santé cardiaque optimale voyaient leur risque de démence diminuer considérablement, l’alimentation permettant à elle seule une baisse de 10 % des risques.

Les chercheurs se sont également penchés sur l’action plus directe de certains nutriments. Ils ont mis en évidence, par exemple, les propriétés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bruxisme : qu’est-ce qui fait grincer les dents ?
Movember : Comment se passe un toucher rectal ?
Cancer : un nouveau médicament pourrait bloquer la croissance des tumeurs
Movember : quelle est l'espérance de vie avec un cancer de la prostate ?
Concentration, mémoire... Et si les jeux vidéos n'étaient finalement pas si mauvais pour les enfants ?