"Le 'quoi qu'il en coûte' est un abus de langage, une espèce d'escroquerie"