Le Quidditch va changer de nom après les propos transphobes de J.K. Rowling

·2 min de lecture
Un match de Quidditch en 2014 - François Guillot - AFP
Un match de Quidditch en 2014 - François Guillot - AFP

La U.S. Quidditch et la Major League Quidditch, deux véritables ligues du jeu imaginé par J.K. Rowling dans la saga Harry Potter, veulent changer de nom pour se distancier de la romancière britannique après ses propos transphobes sur les réseaux sociaux.

"Notre sport a la réputation d'être l'un des plus progressistes au monde en termes d'égalité des sexes et d'inclusivité, en raison de sa règle qui stipule qu'une équipe ne peut pas avoir plus de quatre joueurs du même sexe sur le terrain au même moment", ont expliqué dans un communiqué la U.S. Quidditch et la Major League Quidditch.

"Nos deux organisations estiment qu'il est indispensable d'être à la hauteur de cette réputation. Cette décision [de changer de nom] est un pas dans la bonne direction" ajoutent les deux ligues, qui précisent que J.K. Rowling "a été de plus en plus pointée du doigt pour ses positions anti-trans ces dernières années".

Quelques mois pour trouver un nouveau nom

Le nouveau nom du sport n'a pas encore été trouvé. "Les ligues vont proposer une série de sondages dans les prochains mois pour trouver ce nouveau nom", indique encore le communiqué.

Les deux organisations devraient en revanche conserver leur acronyme, ce qui signifie que le nouveau nom du Quidditch pourrait aussi débuter avec la lettre "Q", estime le site spécialisé Polygon. Très populaire aux Etats-Unis, le Quidditch existe depuis 2005 et se joue aussi en Australie, au Royaume-Uni et en France.

En 2020, J.K. Rowling avait partagé sur Twitter un article évoquant les "personnes qui ont leurs règles", en le commentant ironiquement: "Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm?". Elle s'est ainsi attiré les foudres de certains internautes, qui lui ont rappelé que les hommes transgenres pouvaient avoir leurs règles et que des femmes transgenres non.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles