Quid de l'Afrique avec Joe Biden ?

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la présidence Trump a considéré l'Afrique comme un sujet mineur. Elle s'est juste contentée d'afficher un net désintérêt pour l'Afrique, se contentant de prolonger le statu quo là où les États-Unis étaient déjà engagés. Mais il ne faudrait pas attendre de miracles de son successeur, mettent en garde de nombreuses voix sur le continent.

La Fondation Nelson Mandela a dit son « soulagement » à l'annonce de la victoire de Joe Biden, qui doit succéder à Donald Trump en janvier. « Nous n'allons plus le regarder saper les institutions démocratiques ni l'écouter apporter le déshonneur » à sa fonction « quatre ans de plus ».

Reste au futur président la « tâche titanesque » de commencer à « l'approfondissement du racisme, du sexisme, de la xénophobie, de l'Afrophobie » mis en place par Trump, ajoute la Fondation.

« Pays de merde. » Toute l'Afrique se souvient de cette formule attribuée à Trump pour décrire les pays africains d'où venaient des personnes cherchant à émigrer aux États-Unis. « Mépris », « condescendance », l'expression a choqué, durablement.

Son « attitude à la limite du respect » a déplu, « tout comme sa politique d'immigration » très restrictive, souligne Ousmane Sène, directeur du West African Research Center (WARC) basé à Dakar.

En retour, « pendant ces quatre ans, cela a été le désamour ou l'indifférence. : la preuve, le peu d'intérêt que les médias africains ont accordé à l'Amérique pendant cette période ».

Lire [...] Lire la suite