Qui est Thomas Cornelus, Mister France 2020 ?

© Instagram Thomas Cornelus, photo par @mathieucornelus.

L'élection est certes nettement moins populaire que celle de Miss France, et pourtant, chaque année, de nombreux hommes tentent leur chance pour décrocher le titre de Mister France. Cette année, la couronne est revenue à un certain Thomas Cornelus, précédemment élu Mister Occitanie.

Le mois de décembre a été marqué par l'élection de Miss France 2020. Clémence Botino a été choisie pour prendre la suite de Vaimalama Chaves, mais plusieurs semaines après le concours, l'élection est encore au centre de l'actualité. Et pour cause : plusieurs polémiques ont entouré le concours de beauté. 

Mister France, une élection discrète mais convoitée 

En parallèle, l'élection de Mister France s'est déroulée dans le plus grand calme, et presque dans l'anonymat. Il faut dire que le concours n'est pas retransmis à la télévision, et que la médiatisation est loin d'être la même. Pourtant, les modalités du concours sont plutôt similaires puisque les candidats doivent d'abord obtenir un titre de Mister régional, puis se plier à un test de culture générale. Le soir du concours, ils doivent défiler en costume, en tenue de ville, et enfin en sous-vêtements. 

Cette année, vingt-huit candidats âgés de 18 à 28 ans se sont présentés sur la scène de l'événement pour tenter de recueillir un maximum de votes de la part du public. Et le grand vainqueur de l'édition 2020 de Mister France est Thomas Cornelus, alias Mister Occitanie. Son premier dauphin est Mister Corse, Daniel Ferreira Concalves et son deuxième dauphin est Mister Guadeloupe, Nicholas Morvan. 

Thomas Cornelus, un homme engagé 

Âgé de 28 ans, le nouveau lauréat du titre Mister France vit à Montpellier, dans le sud de la France, où il étudie le droit au centre de l’Institut de Droit Européen des Droits de l’Homme.

Très engagé, il compte bien profiter de son règne pour faire connaître ses valeurs. "Le sujet de ma thèse concerne les droits fondamentaux, a-t-il confié à France 3 Occitanie. J’aimerais maintenant appliquer cela hors du cadre universitaire, comme je le peux, grâce à mon titre. " Le jeune homme compte bien également profiter de son titre pour "promouvoir une autre forme de beauté, celle de l’esprit et du cœur.

A LIRE AUSSI

> Camille Cerf pourrait-elle remplacer Sylvie Tellier au sein du comité Miss France ?

> L’après Miss France : quels sont les prochains projets de Vaimalama Chaves ?

> Geneviève de Fontenay : ses nombreux tacles envers les Miss France