"Questions de printemps", la chronique d'Anne Roumanoff

·1 min de lecture

Des questions d'enfants

– Dis, maman, c'est quand qu'on va retourner à l'école?
– Lundi, mon chéri, et maman est bien soulagée parce que c'est très très compliqué pour maman de télétravailler quand vous faites du bruit.
– Dis, maman, jusqu'à quand on devra garder les masques à l'école?
– Jusqu'à ce que l'épidémie soit terminée, mon chéri.
– Ça sera quand, maman?
– Bientôt, on espère.
– Dis, maman, c'est quand bientôt?
– Bientôt, c'est bientôt.
– Mais c'est quand bientôt?
– Bientôt, c'est pas tout de suite tout de suite.
– Ça veut dire c'est dans longtemps, "pas tout de suite tout de suite"?
– Je sais pas! C'est pas tout de suite mais c'est pas dans trop, trop longtemps non plus. On sait pas! Personne ne sait! C'est bien ça le problème!
– Maman, pourquoi tu t'énerves?
– Mais parce que ça fait trois semaines que je vous supporte H24 en essayant de bosser, je vous adore mais j'en peux plus. Vivement que vous retourniez à l'école, ça me fera des vacances.
– Dis, maman, qui c'est qui décide que les écoles elles soient ouvertes ou fermées?
– C'est Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation.
– Ah, c'est le monsieur qui joue à la marelle à la télé?
– Voilà!

Lire aussi - "Petits arrangements avec la vérité", la chronique d'Anne Roumanoff

Dilemme gouvernemental

Rouvrir ou ne pas rouvrir, telle est la question. Vaut-il mieux être accusé de laxisme ou bien d'excès de précaution? Rouvrir trop tard provoquera faillites, dépressions et rebellions. Rouvrir trop tôt, c'est risquer la rep...


Lire la suite sur LeJDD