Les questions de l'époque : Europe 1 repart en campagne avec Romance

·1 min de lecture

Les 3 premiers volets de la saga s’appuyaient sur des images chocs de notre époque : les feux en Australie, les applaudissements en soutien aux soignants, Boris Johnson au moment du Brexit, les manifestations Black Lives Matter ou encore Donald Trump pendant la campagne présidentielle aux Etats-Unis, avec une ambition : créer un choc de considération tout en revendiquant la crédibilité d’Europe 1 sur l’information.

Esthétisme pop et valeurs d'optimisme

Articulée autour d’une trentaine de visuels, la nouvelle campagne d’Europe 1, signée Romance, s’appuie cette fois sur la force des mots et la puissance du questionnement. L’objectif : illustrer le monde qui change par une série de questions piquantes et décalées : "C’était mieux avant mais avant quoi ?" ou encore "Doit-on culpabiliser de manger de la viande ?", miroir des interrogations de notre époque. L’esthétisme pop de cette campagne joue le décalage avec ces questionnements et véhicule des valeurs d’optimisme témoignant d’une vraie confiance en l’avenir.

Une nouvelle prise de parole qui investit des thématiques aussi variées que celles traitées sur l’antenne d’Europe 1 - la politique française et internationale, les faits divers, la santé, nos modes de consommation, la culture, l’écologie, les médias, le divertissement - … afin d’illustrer la richesse et la diversité de notre offre éditoriale.

Une campagne déployée en affichage avec un dispositif national de grande ampleur, de Paris à Bordeaux en passant par Toulouse, Lyon ...


Lire la suite sur Europe1