LA QUESTION SEXO - "Je n'aime plus ma copine, pourtant je ne parviens pas à la quitter"

·1 min de lecture

"Dire que j'ai gâché des années de ma vie, que j'ai voulu mourir, que j'ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n'était pas mon genre !" Avec ce constat terrible, Charles Swann, dans À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust, porte un regard glaçant sur sa relation tumultueuse avec Odette de Crécy. Du même coup, il résume le caractère illusoire du sentiment amoureux, ou du moins son extrême volatilité. Peut-on bâtir une vie de couple avec une personne que l'on n'aime pas, trompé par la force de l'habitude et la crainte de briser le cœur de l'autre ?

Jeudi, dans Sans Rendez-vous, l'émission santé d'Europe 1, la psychanalyste et sexologue Catherine Blanc conseille un auditeur qui se sent enfermé dans une relation sans amour, mais ne parvient pas à passer à autre chose.

La question de Samuel

"Je sors avec ma copine depuis deux ans et j'ai l'impression de simuler mes sentiments. J'ai peur de casser cette routine qu'on a installée en la quittant. Je ne suis pas très heureux et en même temps, je ne veux pas lui faire de peine. Mais disons que je la considère plus comme une amie aujourd'hui. Je ne sais pas quoi faire."

La réponse de Catherine Blanc

"Simuler ses sentiments est assez fréquent. On finit par dire à l'autre qu'on l'aime par habitude, mais en fait, ce que l'on aime c'est l'habitude elle-même, le confort qu'elle nous procure. Et pourtant, à bien y réfléchir, on voudrait que la relation soit un peu plus pimentée, que ce soit un peu plus sur...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles