LA QUESTION SEXO - Faut-il forcément parler de sa sexualité à ses proches ?

·1 min de lecture

Une grande complicité et un tabou majeur. Entre Lucas et son frère jumeau, la proximité est évidente, naturelle, sauf sur un point très précis : la sexualité. Sur cette question, Lucas s'interroge sur l'éventuelle homosexualité de son frère. Surtout, le jeune homme se questionne sur la nécessité ou pas de lui en parler. La sexologue et psychanalyste à Paris Catherine Blanc lui donne des conseils au micro d'Europe 1, pour bien aborder cette situation importante pour lui, mais délicate.

La question de Lucas

Je suis hyper proche de mon frère jumeau. On se dit quasiment tout, mais nos aventures sexuelles restent quand même assez taboues. Je pense que mon frère est gay, dois-je lui en parler ?

La réponse de Catherine Blanc

La sexualité n'est pas un sujet comme un autre. Certains pourront ainsi parler de sexualité, mais pas d'amour, car c'est le sentiment amoureux qui serait plus intime. En tout cas, je trouve ça plutôt intéressant que des jumeaux qui auraient tendance à tout partager, de par une histoire utérine de fusion, s'approprient leur propre histoire et leur propre cheminement. La réalité, c'est qu'ils ne sont pas siamois. Ils sont jumeaux, certes, mais pas siamois.

On peut être proche sans pour autant parler de sexualité ?

Bien sûr. À partir du moment où on est proche de quelqu'un, on a besoin de s'identifier, d'exister par soi-même. Il y a donc des sujets que l'on garde de côté. C'est la même chose pour les enfants vis-à-vis des parents, ou même dans un couple. On ne partage...


Lire la suite sur Europe1