LA QUESTION SEXO - Existe-t-il un point G chez les hommes ?

·1 min de lecture

Existe-t-il, chez les hommes, un équivalent au point G des femmes (zone dont l'existence, ou non, fait débat) ? Dans l’émission Sans rendez-vous, vendredi sur Europe 1, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc a notamment évoqué la sensibilité de certains hommes dès lors que leur prostate est stimulée.

La chronique de Catherine Blanc

Premièrement, je suis assez dubitative sur le point G chez les femmes. Ce n'est pas qu'il n'y en a pas, bien sûr, parce qu'il y a des zones qui sont particulièrement sensibles, mais on voit que les zones chez deux êtres différents ne sont pas sensibles de façon identique. Pour X raisons, nous investissons plus ou moins des parties de notre corps, ou nous ne voulons pas découvrir certaines parties de notre corps car cela nous renvoie à des positions ou à des situations qui sont dérangeantes.

Donc, à ce titre, le point G chez les hommes considéré comme étant au niveau de la prostate impliquerait un toucher rectal ou une pénétration rectale d'un doigt ou d'un pénis. Evidemment, vous comprenez que tous les hommes n'ont pas le souhait de la sentir sollicitée. Non pas parce que ça ne serait pas source de plaisir, mais parce que cela les renvoie parfois à des postures anxiogènes, dans le lien à l'autre et dans la représentation qu'ils ont, d'eux-mêmes.

Ce plaisir prostatique existe-t-il vraiment ?

Sur une zone érogène, il y a un merveilleux tissu de système nerveux. Donc évidemment qu'il y a un ressenti. Un ressenti qui peut être extrêmement érotisée...


Lire la suite sur Europe1