Question de la semaine : est-il possible que les continents se regroupent en un seul ?

·1 min de lecture

Les chercheurs ont développé au moins deux scénarios concernant l'organisation des continents dans des dizaines de millions d'années. En voici deux.

"Est-ce possible que les continents se regroupent en un seul ?". Voici la question qu'a posé à la rédaction de Sciences et Avenir, Scheibel Nicolas. Et voici l'étonnante réponse. Merci à tous pour votre participation, votre humour et surtout, votre fidélité.

Bienvenue sur l'Amasia

Au cours des deux derniers milliards d’années la Terre a connu au moins trois supercontinents. Le plus ancien, la Nuna, s’est assemblé il y a 1,8 milliard d’années. Il y a eu ensuite la Rodinia qui s’est formée il y un milliard d’années et enfin la Pangée, il y a 250 millions d’années. Ce dernier s'est brisé il y a 200 millions d'années et ses morceaux se sont éloignés les uns des autres, portés par l'activité des plaques tectoniques. Mais ils pourraient se rejoindre à nouveau dans le futur sous une nouvelle configuration. "Les scientifiques ne savent pas exactement à quoi ressemblera le prochain supercontinent ni où il sera situé. Une possibilité est que, dans 200 millions d'années, tous les continents, à l'exception de l'Antarctique, pourraient se réunir autour du pôle nord, formant le supercontinent 'Amasia'. Une autre possibilité est que 'Aurica' ​​pourrait se former à partir de tous les continents réunis autour de l'équateur dans environ 250 millions d'années", expliquait en décembre 2020 dans , l'Institut de la Terre rattaché à l'Université Columbia (Etats-Unis). L'hypothèse n'est pas nouvelle. Ainsi, c'est une modélisation réalisée par Ross Mitchell de l’Université de Yale, aux Etats-Unis et relayée par en 2012, qui a prévu la formation de l'Amasia. Lors de sa publication, ce modèle ne faisait déjà pas l’unanimité dans la communauté des géologues.

Des restructurations qui chamboulent le climat

Fin 2020, les chercheurs de l'Université Columbia présentaient leur nouvelle étude (alors soumise à la relecture pour une publication) durant la réunion de l'American Geophysical Union. Cette recherche indique, selon ses auteurs, que la formation de l'Amasia ou de l'Aurica, pourrait chamboule[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles