La question des droits des élèves LGBT électrise les écoles américaines

© TikTok / @layalaine

Habituellement banales, des réunions des conseils scolaires dans des écoles américaines donnent lieu depuis plusieurs mois à de virulents échanges sur les questions relatives aux libertés des élèves transgenres et aux personnes LGBT en général. Interdiction de livres traitant du genre et de la sexualité, demande aux enseignants d’appeler les élèves par leur nom légal : certains districts scolaires ont approuvé des politiques qui présentent des "niveaux de risque extrêmement élevés" pour les élèves transgenres, selon notre Observatrice.

La scène se déroule le 8 novembre, dans une école de Conway, en Arkansas : des élèves ont organisé une grève pour protester contre un ensemble de décisions visant les élèves transgenres. Deux semaines auparavant, le conseil scolaire de Conway avait ainsi décidé de réglementer l'utilisation des toilettes en fonction du sexe attribué aux élèves à la naissance. Pour l'Amercian Civil Liberties Union, cette mesure pourrait "stigmatiser" les élèves et violer les lois fédérales visant à protéger les élèves transgenres dans les écoles.

Le même jour, trois personnes ont été arrêtées alors qu'elles protestaient contre une réunion du conseil scolaire consacrée à ces sujets. Des slogans "Trans lives matter" ("les vies des trans comptent", adapté du slogan "Black lives matter") ont été scandés à l'extérieur de la réunion avant ces arrestations.

Une autre vidéo, partagée le 12 octobre, montre la réunion du conseil scolaire au cours de laquelle les responsables ont approuvé les nouvelles mesures. Un des intervenants déclare que les personnes LGBTQ "méritent la mort".

Erin Reed est une chercheuse qui suit les politiques antitrans aux États-Unis.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24