• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Une question à la con" : Roselyne Bachelot mouche Darius Rochebin

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Roselyne Bachelot n'a rien perdu de son franc-parler. Invitée dans le 20 heures de Darius Rochebin sur LCI, la ministre de la Culture n'a pas hésité à rembarrer le journaliste Suisse, avec humour : "J'allais dire que c'est une question à la con", a répliqué la femme politique, dimanche 19 septembre, rapportent nos confrères de Voici. Interrogée sur ses intentions de vote à la présidentielle 2022, Roselyne Bachelot n'a pas apprécié la question de l'animateur sur son ancien parti politique.

"Si vous étiez restée dans ce camp-là, vous voteriez pour qui ?", a-t-il demandé à l'ancienne Ministre de la santé et des sports, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Taquin, le journaliste n'a pas tardé à répliquer avec humour : "Merci Roselyne Bachelot, ça me va droit au cœur". Quant à elle, la femme politique qui ne mâche pas ses mots est claire : "Moi, j'ai envie de répondre par des choses concrètes ! Excusez la rivalité !", a-t-elle soutenu.

Mais l'animatrice de radio a fait son choix, elle soutiendra le président de la République, s'il se déclare candidat à sa réélection : "Je souhaite qu'Emmanuel Macron soit candidat à la présidentielle de la République et je ferai sa campagne", assure l'ancienne chroniqueuse de C8. Sur France Info, le 30 août dernier, Roselyne Bachelot avait déjà affirmé son intention de voter pour Emmanuel Macron : "Sans aucun doute", avait-elle assuré durant la matinale de Salhia Brakhlia.

Lire la suite sur le site de GALA

Le prince Andrew accusé d'agression sexuelle : pour échapper à la justice, il renonce à rencontrer sa petite-fille
"Emmanuel Macron crame la caisse" : Valérie Pécresse sévère envers les aides financées par l'État
Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric reste en prison et à l'isolement
"Je l'ai dit au ministre de la Santé" : ce qu'Elie Semoun n'a pas supporté pendant le confinement
"C'était James Bond" : la dernière compagne de Jean-Paul Belmondo revient sur sa jalousie excessive

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles