Qu'est ce que la variole ?

1ère maladie dont l’humain a pu se prémunir grâce à la vaccination et 1ère maladie éradiquée officiellement depuis 1980, la variole aura quand même été responsable de la mort d’environ 300 à 500 millions de personnes au siècle dernier. Sciences et Avenir fait le point sur cette maladie oubliée, autrefois appelée "petite vérole", dont la dernière épidémie en France (en 1955) avait causé la mort de 20 personnes sur une centaine de malades.

. En anglais "pox" signifie pustule, nom donné en référence aux lésions pustuleuses de la peau (et des surfaces internes du corps) très caractéristiques de ces infections virales. Virus à ADN, ces micro-organismes sont moins susceptibles de muter rapidement que leurs cousins à ARN. Dans ce genre viral, seul le virus de la variole (smallpox) a une transmission interhumaine. Il n’a donc pas de réservoir animal qui puisse lui servir de refuge et c'est une des raisons qui a permis son éradication.

Les autres virus de ce genre sont des zoonoses infectant différents types d’animaux. Le plus connu est le virus de la vaccine qui a donné son nom à la vaccination et qui peut infecter des vaches, des lapins… Dans ce même groupe, on a identifié aussi, celle du buffle (buffalopox) et de la vache (cowpox). Si tous ces virus animaux peuvent infecter les humains, leur fréquence reste rare. Cependant l’augmentation des transports internationaux, des contacts avec les animaux et une perte de protection vaccinale antivariolique sont susceptibles de faire émerger de nouvelles épidémies d’orthopoxvirus. En revanche, ils offrent tous une immunité croisée par le vaccin de la variole et entraînent rarement la mort.

L’incubation de la maladie peut être longue jusqu’à 17 jours avant l'apparition des premiers symptômes : une fièvre élevée, des maux de tête, des douleurs dorsales, et fréquemment des vomissements et des nausées. Puis, en moyenne au bout de trois jours, des boutons apparaissent. A ce stade, la maladie peut être confondue avec une varicelle. Ensuite l’éruption se propage et selon son évolution et le type de boutons qui vont se développer, la forme de la variole est plus ou moins grave. Avant son éradication, les formes les plus mortelles étaient les formes hémorragiques et les formes malignes, qui tuaient jusqu’à 30% de malades non vaccinés.


Timbre édité par OMS pour célébrer les 40 ans éradication de la variole Après l’intensification des mesures de vaccination, de surveill[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Variole du singe : premières vaccinations de personnes cas contact en FranceVariole du singe: l'OMS soupçonne une "transmission non détectée"Variole du singe : séquelles, vaccin, transmission... Le point avec l'un des rares spécialistes de la maladie en FranceVariole du singe: une maladie le plus souvent bénigneVariole du singe : l'UE prépare des achats groupés de vaccins

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles