Qu'est-ce qu'un ministre?

·1 min de lecture

Un ministre est à la tête d'un département ministériel dont le contour est fixé dans ses décrets d'attributions. Derrière un ministre, il y a donc des missions de l'Etat et des administrations, que l'on nomme "ministère". Facile à saisir quand on évoque les ministres de l'Intérieur, de la Santé, de l'Education nationale ou de la Justice, moins quand on parle du ministère de la Cohésion des territoires, de l'Action et des comptes publics, ou en remontant plus loin dans le passé le ministère du Temps libre ou celui de la Qualité de vie, etc.

Lire aussi - Régionales : ces ministres tentés par une candidature... et ceux qui disent déjà non

Plusieurs "rangs" mais pas de hiérarchie, juridiquement

Il y a plusieurs "rangs" de ministre : le ministre d'Etat (un titre honorifique pour démontrer l'importance que l'on prête à sa mission… ou à sa personne) ; le ministre de plein exercice ; le ministre délégué (il a le rang de ministre mais travaille auprès d'un autre ministre lui de plein exercice) ; le secrétaire d'Etat, qui n'a la charge que d'une mission auprès d'un ministre ou parfois directement auprès du Premier ministre (ils ne participent pas au Conseil des ministres sauf lorsque l'ordre du jour aborde une question liée à leur département ministériel).

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

En réalité, il n'y a pas, juridiquement, de hiérarchie et même le Premier ministre n'est pas le "supérieur" des autres, il est seulement celui qui "dirige" l'action du gouverneme...


Lire la suite sur LeJDD