Qu'est-ce que la "Primaire populaire"?

·1 min de lecture

Ouverte le 11 juillet pour une période de trois mois, la période de parrainages pour concourir à la "Primaire populaire" prenait fin lundi à 12 heures. Cette initiative vise à désigner un candidat commun à la gauche pour l'élection présidentielle de 2022, en invitant les différents prétendants - y compris ceux déjà candidats à la présidentielle ou ceux n'ayant pas fait acte de candidature - à se soumettre à une primaire citoyenne prévue sur un seul tour. La date évoquée pour ce scrutin, du 9 au 12 décembre, pourrait être confirmée mardi par ses organisateurs.

Concrètement, sur une liste qui a compté jusqu'à une vingtaine de noms, les 5 femmes et les 5 hommes ayant obtenu le plus de parrainages ont la possibilité de se présenter (à découvrir dans l'image ci-dessus).

Chez les femmes, il s'agit de l'ex-Garde des sceaux Christiane Taubira (environ 34.600 parrainages reçus sur plus de 132.000 inscrits), de la députée insoumise Clémentine Autain (10.500), de la candidate PS Anne Hidalgo (6.500), de l'ex-adjointe à la mairie de Rennes Charlotte Marchandise (1.700) et de la militante écologiste Anna Agueb Porterie (près de 800). Chez les hommes, il s'agit du député insoumis François Ruffin (près de 26.000 reçus), de l'eurodéputé fondateur de Nouvelle Donne, Pierre Larrouturou (14.500), de l'économiste Gaël Giroud (13.500), du candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (9.500) et du vainqueur de la primaire écologiste, Yannick Jadot (6.300).

Retrouvez toutes les antisè...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles