Qu'est-ce que le papillomavirus?

·1 min de lecture

En 2019, Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé a annoncé que la vaccination contre les papillomavirus serait bientôt recommandée en France pour les garçons de 11 à 14 ans. Jusqu'ici, elle ne concernait que les jeunes filles de 11 à 19 ans, les personnes immunodéprimées et les hommes de moins de 26 ans ayant eu des rapports homosexuels.
Les papillomavirus humains (HPV) sont des virus sexuellement transmissibles et très répandus. 70% des personnes sexuellement actives sont infectées au moins une fois dans leur vie.

Lire aussi - Voici pourquoi le vaccin contre les papillomavirus sera bientôt recommandé pour les garçons

Un dépistage recommandé à toutes les femmes

Si la plupart d'entre eux ne provoquent aucune maladie, certains sont responsables de verrues voire de lésions précancéreuses pouvant à terme évoluer en cancer. Les HPV causent en France 6.300 cancers, parmi lesquels le cancer du col de l'utérus (le plus répandu, environ 1.000 décès par an), de la vulve, du vagin, du pénis, de l'anus, de la bouche et de la gorge. A l'heure actuelle, il n'existe pas d'autre dépistage des HPV que celui du col de l'utérus, recommandé à toutes les femmes de plus de 25 ans, y compris celles qui sont vaccinées.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

En France, seulement 24% des filles de 11 à 19 ans ont recours aux vaccins Gardasil ou Cervarix, contre 78,6% en Australie. Selon une étude publiée par la revue médicale de référence The Lancet, le pays océanien, où il est recommandé...


Lire la suite sur LeJDD