Qu'est-ce que la Lune bleue (et pourquoi elle n’est pas bleue) ?

Pleine Lune, super Lune, Lune rose, Lune bleue… Difficile de s’y retrouver. Petit cours de rattrapage pour briller en société aussi fort que la Lune bleue. Scoop : elle n’est pas réellement bleue.

Elle est pleine de trous, mais non, la Lune n’a pas encore une appellation d’origine contrôlée qui la changerait en Bleu d’Auvergne cosmique. Notre espèce étant fascinée par la Lune, elle a bien des noms. Cela va de la lune gibbeuse à la lune croissante selon ses phases, jusqu’à des surnoms en fonction des mois de l’année : Pleine Lune de l’esturgeon, Pleine Lune des fraises… Chacune a sa petite particularité et la lune Bleue ne fait pas exception. Spoiler alert : une Lune bleue est toujours une Pleine Lune, mais une Pleine Lune n’est que très rarement une Lune bleue. On vous explique ce qu’est réellement la Lune bleue et ce qu’elle signifie en astrologie.

Lire aussi >> Astro : qu’est-ce qu’une éclipse lunaire et quelle est sa signification ?

Non, la Lune bleue n’est pas bleue

Si la Lune rose s’appelle ainsi car c’est la Pleine Lune d’avril, mois lié aux amours, la Lune bleue n’a pas grand chose à voir avec la couleur bleue. Reprenons les bases. Une année ordinaire compte douze Pleines Lunes : une par mois. Mais puisque la Pleine Lune arrive tous les 28 jours et que nos mois durent entre 30 et 31 jours, le calendrier se décale parfois. Résultat, environ une année sur trois, une treizième Pleine Lune se glisse dans l’agenda : celle qu’on appelle la Lune bleue. C’est le cas, par exemple, de l’année 2023. Comment fait-on pour déterminer laquelle est la Lune bleue ? Il s’agit tout simplement de l’intrus d’une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi