Qu'est-ce que l'IAT prononcée par Gérald Darmanin contre un prédicateur yéménite ?

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La lutte de Gérald Darmanin contre le salafisme se poursuit. Le ministre de l'Intérieur a interdit la venue en France d'un cheikh yéménite, le prédicateur salafiste Al-Mohammedi. Il devait venir prêcher à partir de vendredi à la mosquée de Chilly-Mazarin, en Essonne, ce week-end mais il n'en sera rien. Le ministre de l'Intérieur lui reproche ses propos : "Ces chrétiens polythéistes qui mangent l'illicite, qui boivent de l'alcool avec leurs femmes dénudées... Pour pouvoir respecter les préceptes du Coran, il ne faut rien partager avec eux. Je conseille mes frères de sortir de ces endroits pour émigrer dans les pays musulmans", avait-il déclaré.

Pour Gérald Darmanin, pas question de laisser passer ces hadiths, des recueils d'actes et de paroles de Mahomet que prononce le prédicateur. Al-Mohammedi fait donc l'objet d'une IAT . De quoi s'agit-il exactement ?

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

La France ferme ses portes au prédicateur

Une IAT est une interdiction administrative du territoire. Prononcée par le ministre de l'Intérieur, elle empêche un étranger d'entrer sur le sol français lorsque sa présence constitue un grave danger. Une interdiction qui ne peut être levée qu'au minimum un an après, sur demande de la personne frappée par cette mesure. Dans ce cas précis, Gérald Darmanin vise le prédicateur yéménite Al-Mohammedi. Homme connu pour ses prêches haineux envers l'Occident, encourageant au séparatisme et au repli communautaire. Ce week-end, il d...


Lire la suite sur Europe1