Qu'est-ce que le discours du trône, qu'Elizabeth II va manquer pour la première fois depuis 1963?

La reine Elizabeth II lors du discours du trône le 14 octobre 2019.  - TOBY MELVILLE / POOL / AFP
La reine Elizabeth II lors du discours du trône le 14 octobre 2019. - TOBY MELVILLE / POOL / AFP

La reine Elizabeth II, 96 ans, ne prononcera pas le discours du trône devant le Parlement britannique, un événement politique majeur outre-Manche. Dans un communiqué diffusé lundi soir, Buckingham a indiqué: "La reine continue d'avoir des problèmes de mobilité épisodiques et, après consultation avec ses médecins, a décidé de ne pas participer au discours du trône". C'est son fils le prince Charles qui la remplacera.

Depuis la mort de son époux le prince Philip en avril 2021, la reine a dû renoncer à de nombreux événements publics du fait de soucis de santé. La semaine dernière, la couronne britannique avait annoncé qu'Elizabeth II ne participerait pas aux traditionnelles garden parties organisées à Buckingham. Mais son absence lors du discours du trône ce mardi, une des pierres angulaires de la monarchie constitutionnelle au Royaume-Uni, envoie un nouveau signal alarmant quant à son état de santé.

· Un texte écrit par le gouvernement

Le discours du trône est au centre de la cérémonie d'ouverture du Parlement britannique, qui a lieu tous les ans, au printemps ou après le renouvellement de la Chambre. Son objectif? Lister la liste des lois que le gouvernement entend faire adopter durant l'année parlementaire qui va suivre.

876450610001_6305861070112

Monarchie constitutionnelle oblige, ce n'est pas la couronne qui a écrit le discours. Le discours du trône est rédigé par le gouvernement britannique, puis ensuite lu par le souverain.

En dehors des différentes lois que Downing Street souhaite faire adopter, des questions diplomatiques peuvent être abordées. L'année dernière, le discours du trône avait énuméré l'agenda gouvernemental de sortie de la pandémie de Covid-19.

Environ deux heures après le discours, les députés britanniques se réunissent dans la Chambre des communes pour débattre de son contenu. Le Premier ministre est alors invité à exprimer sa "vision" pour le pays, avant que ce soit au tour du chef de l'opposition de s'exprimer. Les débats qui s'en suivent durent en moyenne cinq jours, avant qu'un vote n'ait lieu. Il est extrêmement rare qu'un gouvernement perde ce vote. Il faut remonter à 1924 pour retrouver une telle situation, comme le rappelle la BBC.

· Une cérémonie extrêmement codifiée

Le cérémonial qui accompagne ce discours est extrêmement codifié, et est listé sur le site du Parlement anglais. La reine quitte d'abord Buckingham pour rejoindre Westminster en calèche, avant d'emprunter l'entrée du souverain. Elle se rend alors dans la "Robing room", où elle revêt la couronne impériale d'État ainsi que le manteau d'État.

Elle continue ensuite sa procession dans la galerie royale, où sont réunis 600 invités, puis arrive dans la House of Lords, la chambre haute du Parlement britannique. Une fois la reine assise sur le trône, le Black Rod, un dignitaire de la House of Lords, a pour mission de se rendre dans la Chambre des communes pour convoquer les députés. Dans un premier temps, la porte de la Chambre lui est claquée au nez, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous à 4:20.

Ce geste symbolique a pour objectif d'illustrer l'indépendance de la Chambre des communes face à la monarchie. Le Black Rod frappe ensuite trois fois contre la porte qui s'ouvre finalement. Les députés se rendent alors dans la House of Lords, et s'installent à l'opposé du trône pour écouter le discours. La Reine peut alors s'exprimer. Une fois qu'elle quitte le Parlement, la nouvelle session parlementaire a commencé.

Les premières traces d'une telle cérémonie remontent au 16ème siècle, comme l'écrit le Parlement anglais sur son site. La codification actuelle remonte à 1852.

Cette année, la reine ne sera donc pas présente pour délivrer son discours. Durant ses 70 années de règne, elle n'aura manqué cette occasion qu'à deux reprises, en 1959 et en 1963, car elle était enceinte. Ce mardi, elle sera représentée par son fils, le prince Charles, qui lira le discours, son épouse Camilla et le prince William. Aucun de ces trois membres de la famille royale n'occupera le trône de la reine, qui restera vide.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles