Qu'est-ce que la décroissance?

·1 min de lecture

Le terme a refait surface à l'occasion de la primaire écologiste puisqu'il est au coeur du programme de la candidate Delphine Batho. Derrière ce concept, on retrouve un mouvement politique, social, philosophique et économique qui trouve son origine dans les années 1970, avec la publication du rapport Meadows baptisé "Les limites de la croissance". Commandé par le groupe de Rome, composé de diplomates, intellectuels, industriels et chercheurs, le texte prédit la fin inéluctable de notre civilisation en cas de "croissance exponentielle du capital et de la population".

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Selon les partisans de la décroissance, la croissance économique, mesurée par l'évolution du Produit intérieur brut (PIB), n'est pas soutenable en raison des ressources terrestres limitées et du changement climatique, provoqué par la consommation d'hydrocarbures. Pire, elle ne garantit pas, voire limite, l'amélioration du bien-être et des conditions de vie des populations. Il s'agit donc de ne plus ériger la recherche de croissance économique comme objectif ultime, mais plutôt de proposer un modèle de société alternatif qui ne soit pas basée sur la surconsommation ou la production de masse.

Le concept de décroissance a été popularisé en France notamment par l'économiste Serge Latouche ou encore le militant Vincent Cheynet. Cette philosophie connaîtra son apogée en France dans les années 2000, avec une revue, des livres et un même parti politique, le Parti po...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles