Qu'est-ce qu'une stomie, et comment vit-on avec ?

Johanna Amselem
·2 min de lecture

Vivre avec une stomie n'est pas un acte anodin. Accolée à l'abdomen, cette poche permet de recueillir les selles et les urines de ceux qui ne peuvent plus les évacuer naturellement.

En France, entre 80 000 et 110 000 patients sont stomisés (chiffres ActuSoins). La pose d'une poche, la stomie, s’impose certaines fois lors d’une opération chirurgicale visant à traiter une maladie. En effet, elle permet d’améliorer la qualité de vie des patients et de remplacer certaines parties du corps qui ne sont plus en état de fonctionner (intestin, vessie, voies urinaires, etc). Ainsi, son recours est envisagé en cas de cancer (côlon, rectum ou vessie), de maladies inflammatoires chroniques, de certaines anomalies congénitales, etc.

Quand le circuit naturel n’est plus possible, une intervention chirurgicale consiste alors à aboucher l’intestin à la surface. La poche placée sur cette ouverture via un socle permet alors au patient d’évacuer des gaz, ses selles et l’urine. Les différentes stomies peuvent être temporaires ou définitives si le problème de santé ne peut pas être solutionné. Selon la portion de l’intestin retirée, il existe différentes localisations. Dans le cas d’une colostomie, l’abouchement est réalisé sur le gros intestin. L’iléostomie est l’abouchement de l’intestin grêle et l’urostomie désigne l’abouchement des uretères. Dans le cas des stomies urinaires, le principe reproduit remplace le circuit naturel. Normalement, l’urine s’accumule dans la vessie grâce aux urêtres. Mais, quand la vessie est retirée, les uretères sont alors reliés à une poche de stomie fixée au niveau de la peau de l'abdomen.

VIDÉO - Premier Acte - Vincent : "A cause de ma stomie, je ne peux jamais être à 100% dans mon rapport sexuel"

Vivre avec sa stomie

Dans toutes ces situations, les selles ou les urines sont recueillies par une poche. Les patients peuvent avoir un socle discrètement collé sur la peau sur lequel une poche a été fixée. Ils peuvent alors garder le socle plusieurs jours et changer uniquement la poche. D’autres poches intègrent directement le collecteur, il convient alors de les changer chaque jour.

En cas de stomie, il est impératif d’échanger avec votre médecin afin d’adopter une alimentation visant à ne pas souffrir de constipation ou de diarrhée. Pour accompagner le patient vers son autonomie avec la stomie, une infirmière stomathérapeute lui enseigne les soins à réaliser au quotidien (faire sa toilette, changer sa poche).En France, il existe plusieurs associations pour partager son expérience avec d’autres patients stomisés.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :