Qu’est ce que le "syndrome du bébé oublié" ?

En période de chaleur, la température augmente très rapidement dans les véhicules. (Getty Images/EyeEm)

Chaque année et plus particulièrement chaque été, le syndrome du bébé oublié refait surface et tue de nombreux nourrissons. De quoi s'agit-il ?

C'est un phénomène dramatique qui se répète chaque été. Lors de chaque période de chaleur, plusieurs bébés décèdent d'hyperthermie et de déshydratation après que leurs parents les oublient à l'intérieur de leur voiture : c'est ce qu'on appelle le "syndrome du bébé oublié". C'est une nouvelle fois arrivé ce lundi 20 juin, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), lorsqu'un père de famille a oublié son bébé de 14 mois toute une journée dans son véhicule alors qu'il devait le déposer à la crèche avant de se rendre au travail. Ce n'est que le soir que la mère, qui devait passer à la crèche récupérer le bébé, s'est aperçue qu'il n'était pas là et a prévenu son conjoint qui a immédiatement réalisé la bourde fatale qu'il a commise.

En France, il est difficile de chiffrer ce triste phénomène, le ministère de l'Intérieur affirmant ne tenir aucune statistique dessus. Mais aux États-Unis, ou ces drames existent également, on comptabilise en moyenne une trentaine de cas chaque année avec un enfant qui meurt tous les 10 jours en période de chaleur. Selon cette étude canadienne datant de 2019, 55% des décès se produisent lorsqu'un parent oublie son enfant dans le véhicule, 13% après que le parent laisse intentionnellement l'enfant dans le véhicule sans se rendre compte du danger, 28% lorsque des enfants montent dans un véhicule non verrouillé et les 4% restants pour une raison inconnue.

Stress, fatigue ou événement inattendu

En lisant de tels phénomènes dans la presse, tout le monde s'est déjà posé la question "comment peut-on oublier son enfant dans sa voiture ?". David Diamond, professeur de psychologie à l'Université de Floride, apporte une réponse en expliquant que de tels drames surviennent lorsque le système neural subconscient domine le système neural conscient. En résumé, la partie du cerveau qui gère la routine prend le dessus sur celle qui gère l'instant présent.

Dans cette théorie datant de 2014, le neuroscientifique américain cite un exemple très proche, voire similaire, de ce qu'il s'est passé lundi dernier à Saint-Nazaire. "Lorsqu'un parent conduit pour se rendre travail et oublie de déposer un enfant à la crèche, notre hypothèse est que le parent oublie de s'y arrêter soit parce que l'amener à la crèche ne fait pas partie de sa routine, soit parce que le parent emmène l'enfant de manière irrégulière." Il ajoute que le syndrome du bébé oublié peut être provoqué par des facteurs externes, comme le stress, la fatigue ou un événement inattendu.

Un piège mortel en 10 minutes

Il y a 14 ans, un pharmacien isérois âgé de 38 ans à l'époque avait cumulé plusieurs de ces facteurs. Alors qu'il n'avait pas l'habitude de déposer son fils chez sa famille, il a assisté à un accident de la circulation qui l'a choqué et détourné son attention. Très perturbé, il a oublié par la suite de déposer son enfant qui est resté 3 heures dans sa voiture et est mort d'une hyperthermie doublée d'une insolation, avec un phénomène de déshydratation.

Généralement, les victimes en France ont moins de 2 ans. À cet âge, les enfants sont très sensibles aux fortes chaleurs car ils régulent moins bien leur température interne et leurs réserves d'eau sont faibles. Lorsque la température extérieure est de 26°C, un véhicule se transforme en piège mortel en seulement 10 min et même lorsqu'il fait 20°C, l'intérieur du véhicule peut monter à près de 50°C en moins de 30 min.

VIDÉO - Canicule : les maisons de retraites bordelaises calfeutrées avant le pic

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles