Qu’est-ce que le syndrome de Muller-Weiss, qui risque de mettre fin à la carrière de Rafael Nadal ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Tennis - French Open - Paris, France - June 6, 2022 Spain's Rafael Nadal poses on the Alexandre III bridge in front of the Eiffel Tower with the trophy after winning the men's singles French Open title REUTERS/Benoit Tessier (Benoit Tessier / reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rafael Nadal, qui vient de remporter sa 14ème victoire à Roland-Garros, explique qu’il pourrait mettre fin à sa carrière si le traitement par radio fréquence qu’il s’apprête à recevoir ne fonctionne pas.

"J’ai joué sans aucune sensation au niveau de mon pied gauche, révèle Rafael Nadal au Parisien. Mon médecin m’a injecté un anesthésiant et je ne sentais plus rien." Si le pari s’est avéré payant puisque le joueur de tennis a remporté son 14ème titre à Roland-Garros, il aurait pu se blesser gravement à la cheville. Le sportif de 36 ans a d’ailleurs déclaré qu’il n’irait pas au tournoi de Wimbledon à la fin du mois s’il devait rejouer dans les mêmes conditions sur gazon.

Rafael Nadal souffre depuis plusieurs années du syndrome de Muller-Weiss, une maladie chronique qui lui déclenche des fortes douleurs au pied gauche. "L’os va se détruire petit à petit dans le dos du pied, et peut provoquer des douleurs lors d’une pratique sportive", résume le Dr Victoria Tchaikovski, médecin du sport et spécialiste en médecine physique, à Allo Docteurs. Le médecin ajoute que les pics de douleurs sont beaucoup plus difficiles à supporter chez les personnes qui ne veulent pas ralentir le rythme, comme c’est le cas de Rafa.

Nadal a subi des injections tout au long de la quinzaine

Cette maladie incurable s’aggrave au fil du temps et les symptômes sont de plus en plus difficiles à supporter pour les patients. Il est tout de même possible de diminuer les douleurs et la perte de mobilité grâce à des infiltrations. Rafael Nadal a par exemple subi des injections tout au long de la quinzaine.

Désormais, il souhaite trouver une autre solution moins risquée pour son avenir. "Je vais passer des examens dès cette semaine et voir si on peut couper les sensations douloureuses au niveau des nerfs de mon pied. On va le traiter par radio fréquence", précise le joueur. Si cela ne fonctionne pas, Rafael Nadal pourrait mettre un terme à sa monstrueuse carrière plutôt que de subir une lourde opération chirurgicale qui prendrait du temps sans lui assurer la garantie d'un retour à son meilleur niveau. "Ma position est que la vie est plus importante qu’un autre titre. Ma carrière a été ma priorité, mais pas par rapport à mon bonheur dans la vie", conclut l’homme aux 22 triomphes en Grand chelem.

VIDÉO - Roland-Garros - Nadal, les stats folles du 22ème Grand Chelem

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles