Qu'est-ce que la galerne, phénomène météo qui pourrait compliquer la lutte contre les incendies ?

Les pompiers luttent contre les incendies dans le sud-ouest de la France, en juillet 2022 (Photo by Philippe LOPEZ / AFP) (AFP)

La canicule va s'achever par le sud-ouest du pays, à partir de lundi soir. Par endroits, la température va brutalement chuter mais le vent se renforcer.

Le sud-ouest du pays va enfin respirer, à partir de lundi soir, après plusieurs jours de canicule éprouvants. Un rafraichissement aussi soudain que bienvenue, dû à un phénomène météo particulier : le coup de galerne.

Sous cet effet, certaines villes pourraient perdre 15 à 20 degrés en une heure, selon Météo France, qui met en garde contre des rafales de 60 à 70 km/h entre la côte basque et le bassin d'Arcachon.

Une chute brutale des températures et un vent soudain

La galerne, appelé brouillarta au Pays basque, est un phénomène bien connu sur la côte atlantique. Météo France le décrit comme un phénomène fréquent dans le sud du Golfe de Gascogne, entre les mois de mai et d’octobre. C’est un vent soudain avec une chute de température en une vingtaine de minutes, froid et humide.

La galerne, c'est de l'air frais océanique qui s'infiltre par l'Ouest, mettant brutalement fin à une période de fortes chaleurs, comme on la connaît actuellement en France. Un phénomène associé à un brusque accroissement de la vitesse du vent, qui entraine une chute brutale de la température et une rapide remontée de l’humidité relative, détaille Météo France.

Le 18 juin, 21 degrés de moins en 4h

Un phénomène aussi brutal que rafraîchissant qui a lieu en moyenne trois à quatre fois par an et, que certains ont découvert le samedi 18 juin dernier et qui a mis fin à la première canicule de l'année. À Biarritz par exemple, la ville est passée de 42,9°C à 16h à 27,4°C à 17h, puis 20,7°C à 20h, faisant fuir les touristes qui s'amassaient sur la plage quelques minutes auparavant.

De l'autre côté de la frontière, à San Sebastian, la galerne a forcé de nombreux Basques à fuir la plage en quelques minutes, sous l'effet du rafraichissement soudain et du vent violent.

Un phénomène qui pourrait renforcer les incendies

Un phénomène qui pousse les autorités à "déconseiller formellement la pratique des loisirs nautiques le long du littoral sud-atlantique, à compter de 17h", détaille la la préfecture maritime et du commandement en chef Atlantique.

Si cette chute des températures va soulager les habitants, elle va inquiéter un peu plus les pompiers qui luttent sur le front des incendies en Gironde. Si les températures vont baisser, aucune précipitation n'est en effet attendue et le vent pourrait renforcer les flammes et changer le sens de la progression des incendies, le vent venant de l'océan.

VIDÉO - France : le feu progresse dans le sud-ouest

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles