Qu'est-ce que le "black face"?

© WikiCommons

Le footballeur Antoine Griezmann, le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau ... Ils ont été au cœur d'une immense polémique pour s'être maquillé le visage en noir à l'occasion de déguisement. Ces "blackfaces", dont ils se sont excusés, font référence à une forme de théâtre américain remontant à la fin du XIXe siècle. Des comédiens blancs se grimaient en Noirs pour se moquer d'eux et faire rire les Blancs.

Lire aussi - Guillaume Gibault, PDG du Slip français, après l'affaire du "blackface" : "Nous allons accuser le coup"

En France, de tels spectacles ont existé, raillant la figure du "sauvage", et des carnavaleux de Dunkerque se déguisent toujours pour la "nuit des noirs". Mais les "blackfaces" françaises n'ont pas eu le même "succès" qu'outre-Atlantique.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Un des personnages les plus connus de ce genre, "Jim Crow", a ainsi donné son nom aux lois instituant la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Aujourd'hui, ce geste est considéré comme raciste (même si les auteurs n'en ont pas forcément conscience) puisqu'il est accusé de propager des stéréotypes et fait donc écho au passé des personnes noires : l'esclavage, la ségrégation aux Etats-Unis et le racisme en France.

Abonnez-vous au JDD! Lisez le Journal du Dimanche chaque samedi dès 23h45 sur lejdd.fr et l'application mobile. Bénéficiez de nombreux avantages comme la newsletter Bon Dimanche et Bon Dimanche à Paris pour préparer votre week-end, le Journal de Demain c...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles