La querelle sur les plaques d’immatriculation se poursuit entre la Serbie et le Kosovo

Le délai fixé par Pristina expire le 31 octobre et aucune issue ne semble possible pour calmer les esprits.