Querelle entre la Russie et le Brésil sur le vaccin Spoutnik V

·1 min de lecture
QUERELLE ENTRE LA RUSSIE ET LE BRÉSIL SUR LE VACCIN SPOUTNIK V

MOSCOU (Reuters) - Les développeurs du vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V ont déclaré jeudi qu'ils engageaient une procédure judiciaire au Brésil contre le régulateur de santé local pour diffamation, accusant celui-ci d'avoir délibérément répandu de fausses informations sur le vaccin sans l'avoir testé.

Le comité du régulateur de santé brésilien (Anvisa) a rejeté lundi l'importation de Spoutnik V après que son panel technique a mis en exergue les "risques" et les défauts "graves" du vaccin et cité un manque d'informations sur la sécurité et l'efficacité de celui-ci.

Denis Logounov, l'un des principaux chercheurs impliqués dans le développement de Spoutnik V, a nié l'argument selon lequel les vecteurs viraux utilisés dans la production du vaccin pouvaient se reproduire chez les patients.

Sur le compte Twitter officiel décidé au Spoutnik V a été relayé un article de la presse brésilienne selon lequel l'expert d'Anvisa ayant évoqué un "défaut" du vaccin a déclaré qu'aucun test n'avait été mené pour vérifier les hypothèses énoncées.

"Après l'aveu du régulateur brésilien Anvisa disant n'avoir pas testé le vaccin Spoutnik V, Spoutnik V engage une procédure en diffamation au Brésil contre Anvisa pour avoir délibérément répandu des informations fausses et inexactes", est-il écrit sur le réseau social.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès du régulateur brésilien.

(Bureaux de Moscou et de Brasilia; version française Jean Terzian)