Covid-19 : quels sont les protocoles sanitaires pour les rentrées scolaires à l’étranger ?

·6 min de lecture
La forte contagiosité du variant Delta a amené les différents gouvernements à appliquer des protocoles sanitaires stricts pour la rentrée scolaire 2021/2022.

Jugées trop floues, voire trop risquées, les règles sanitaires présentées par Jean-Michel Blanquer pour la rentrée scolaire ne font pas l'unanimité. Qu'en est-il des protocoles sanitaires mis en place pour les rentrées scolaires à l'étranger ?

Dimanche 22 août, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a présenté le protocole sanitaire qui sera appliqué dans les établissements scolaires à la rentrée. Un protocole sanitaire de "niveau 2" qui va s'appliquer dans l'ensemble de l'Hexagone et la Corse. Pas de pass sanitaire pour accéder à l'établissement, cours en présentiel, masque obligatoire à l'intérieur dès le primaire, limitation du brassage, aération renforcée, campagne de vaccination via les collèges et lycées, isolement pour les élèves non-vaccinés en cas de contamination dans une classe... les règles sont nombreuses mais sont critiquées notamment par les syndicats d'enseignants.

À l'étranger, la rentrée scolaire fait également l'objet de nombreuses craintes notamment à cause du variant Delta, plus transmissible et qui semble plus toucher les enfants que la souche originelle du virus en raison de l'absence d'autorisation de vaccination pour les moins de 12 ans, ou le faible taux de vaccination chez les adolescents. 

  • Israël

En Israël, des stands de vaccination seront installés dans les écoles dès la rentrée scolaire. Les élèves "seront vaccinés dans les locaux des écoles pendant les heures de cours, sous condition d'autorisation parentale", a indiqué le gouvernement israélien. Les élèves de moins de 12 ans, qui n'ont pas accès à la vaccination, devront quant à eux montrer une autorisation parentale pour faire un test de dépistage. Dans les régions où le virus circule activement, si 70% des élèves d'une classe ne sont pas vaccinés, les cours devront se faire à distance. 

Le pays a récemment lancé une campagne de tests sérologiques pour les enfants de 3 à 12 ans pour analyser les anticorps développés par ces enfants. Pour ceux ayant développé suffisamment d'anticorps, ils ne seront pas forcés de s'isoler s'ils sont exposés à une personne contaminée lors de la reprise des cours.

VIDÉO - Covid-19 en Israël : campagne de tests sérologiques pour les enfants dès 3 ans

  • Italie

En Italie, le passeport vert, un certificat attestant qu’une personne a été vaccinée avec au moins une dose contre le Covid-19, s’est rétablie du coronavirus lors des 6 derniers mois ou a reçu un résultat de test négatif (à ses frais) de moins de 48 heures, est obligatoire pour le personnel des établissements scolaires ainsi que les enseignants et étudiants des universités. Selon Sky Italia, si un enseignant ne présente pas son passeport vert pendant 4 jours, il sera suspendu et son salaire sera gelé. 

Pour les élèves de plus de 6 ans, le masque sera obligatoire en classe, et seulement pour les enseignants dans la cour de récréation. Le ministère recommande de garder les fenêtres ouvertes, et certaines écoles sont équipées de purificateurs d'air. Si un élève, un enseignant ou un membre du personnel de l'école est testé positif au Covid-19, une quarantaine de 7 jours est imposée pour les vaccinés et de 10 jours pour les non-vaccinés.

  • Belgique

En Belgique, la rentrée des classes se fera en présentiel pour tous à partir du 1er septembre. Le taux de positivité des tests effectués par les voyageurs de retour de vacances à l’étranger a alerté les autorités, notamment à Bruxelles, indique Le Soir. En Wallonie, dans l'enseignement fondamental (maternelle et primaire), le masque est obligatoire dans les espaces intérieurs pour les membres du personnel lorsqu’ils sont en mouvement dans et en dehors de la classe. Le masque peut en revanche être enlevé par les membres du personnel lorsqu’ils sont installés pour le cours ou lors d'une réunion. À Bruxelles, le masque reste obligatoire à l’intérieur pour les adultes lors de tout contact dans l’enseignement primaire et uniquement lors des contacts entre adultes en maternelle. Les élèves ne doivent porter le masque en aucune circonstance.

Concernant l'enseignement secondaire, en Wallonie, le masque est obligatoire dans les espaces intérieurs pour les membres du personnel et pour les élèves lorsqu'ils sont en mouvement dans et en dehors de la classe. À Bruxelles, le masque est obligatoire à l’intérieur pour les adultes et les élèves lors de tout contact, y compris pendant le temps de classe.

  • Royaume-Uni

Depuis la mi-juillet, toutes les restrictions sont levées en Angleterre. Le port du masque en intérieur n'est plus obligatoire et ne le sera donc pas pour les élèves dès la rentrée. Selon le média suisse RTS, la présence sera obligatoire pour les écoliers britanniques et fortement encouragée pour les collégiens. Le personnel devra être testé deux fois par semaine, ce qui ne sera a priori pas le cas pour les écoliers même si certains syndicats demandent à ce que cette mesure soit mise en place. Si un enfant tombe malade, il devra respecter une période d'isolement, ce qui ne sera pas le cas de ses camarades de classe. 

Le gouvernement britannique a prévu d'installer pas moins de 300 000 capteurs de CO2 dans les salles de classe du pays dès le mois de septembre, a annoncé le secrétaire à l'Éducation d'après les informations du Guardian. Contrairement aux purificateurs d'air qui permettent de décontaminer les espaces clos, les capteurs de CO2 servent à alerter dès que le niveau de charge virale est trop élevé dans la pièce et que celle-ci a besoin d'être aérée.

  • Allemagne

En Allemagne, la rentrée scolaire s'étend du début du mois d'août à la mi-septembre, en fonction des Länder. À Berlin, les cours ont repris le 9 août avec un protocole sanitaire strict. Le masque est obligatoire, autotests à pratiquer en classe trois fois par semaine dès le CP, fenêtres ouvertes, et quarantaine de 15 jours pour tous les élèves d'une classe dès que l'un d'entre eux est positif. 

À LIRE AUSSI >>> Covid-19 : comment expliquer la hausse du nombre d’hospitalisations chez les nourrissons ?

Dans les Länder de la Poméranie occidentale du Nord et du Schleswig-Holstein, les cours ont également repris début août en groupes entiers, mais avec l’obligation de porter le masque en classe et de se faire tester deux fois par semaine. Au niveau national, il existe un programme de purificateurs d'air dans les salles de classe mais leur installation a pris du retard et les autorités n’ont toujours pas de meilleure option que d’"ouvrir les fenêtres et aérer", rapporte le Courrier international.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles