Quels sont les scénarios de sortie du confinement ?

·1 min de lecture

Face au coronavirus, ce qui attend les hôpitaux dans les prochaines semaines s'annonce terrible. Les projections établies dessinent pour les 15 prochains jours annoncent des afflux de malades, plus massifs et plus meurtriers qu'au printemps dernier. Le 6 novembre prochain, on pourrait compter jusqu’à 5.700 patients en réanimation dans toute la France, ce qui représente 98% de l’ensemble des lits disponibles dans le pays. Le 13 novembre, 8.100 personnes pourraient être en réanimation, bien au-delà des capacités d’accueil des hôpitaux français. 

>> A LIRE AUSSI - Couvre-feu, chômage partiel, télétravail : ce qu'il faut retenir des annonces de Macron

La région la plus touchée est l'Auvergne-Rhône-Alpes. Le nombre de malades y atteindrait 200% de la capacité maximale de réanimation, ce qui veut dire que les hôpitaux de la région devront être aidés et que des malades devront être transférés. Quant à la mortalité, si on considère aujourd’hui que le nombre de contaminations est largement sous-évalué, on est plus aux alentours de 200.000 nouveaux cas plutôt que les 35.000 annoncés par Santé Publique France. On devrait donc se retrouver avec une mortalité quotidienne au-delà des 1.000 patients dans une semaine.

Déjà, les épidémiologistes redoutent que le coup de frein ne sera pas suffisamment brutal avec ce nouveau confinement. Concrètement, la courbe devrait s’infléchir plus lentement que lors du premier confinement. Les effets ne devraient pas être visibles avant 3 à 4 semain...


Lire la suite sur Europe1