Quels sont les grades de l'armée du plus petit au plus grand ?

Les forces armées françaises se composent de l’armée de terre, de l’armée de l’air, de la marine nationale et de la gendarmerie. Leur objectif : surveiller les espaces terrestres, maritimes et aériens. 205 000 militaires actifs, auxquels s’ajoutent 35 000 réservistes, servent parmi les rangs de l’armée française, devenant ainsi l’un des plus gros employeurs de France. Pour s’y retrouver parmi ces nombreux effectifs, l’armée française respecte une hiérarchie bien précise. Si les grades des armées de terre, de l’air, de la marine et de la gendarmerie sont identiques d’un point de vue statutaire et protocolaire, les appellations et les insignes diffèrent.

La hiérarchie militaire générale est subdivisée en quatre grandes catégories : les militaires du rang, les sous-officiers et officiers mariniers, les officiers et les maréchaux de France et amiraux de France.

Les soldats ou matelots figurent parmi les premiers grades des militaires du rang, suivis par le caporal ou quartier-maître de 2e classe, le caporal-chef ou quartier-maître de 1re classe. Viennent ensuite dans la catégorie des sous-officiers et des officiers mariniers : le sergent (armée de l’air) ou maréchal des logis (armée de terre) ou second-maître (marine nationale), sergent-chef, adjudant, adjudant-chef et enfin major.

Après les sous-officiers, les grades des officiers sont : aspirant, sous-lieutenant ou enseigne de vaisseau de 2e classe ; lieutenant ou enseigne de vaisseau de 1re classe ; capitaine ou lieutenant de vaisseau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le français a-t-il tué les langues régionales ?
Grande distribution : voici les produits les plus touchés par les ruptures de stock
Harcèlement scolaire : quels sont les signes qui doivent vous alerter ?
La dissolution de l'Assemblé Nationale sous Macron : une alternative envisageable
JO : qui sont ces sportifs médaillés qui se sont reconvertis en politique ?