Quels sont les enjeux des législatives partielles de ce dimanche ?

·1 min de lecture

Quatre législatives partielles ont lieu dimanche dans les départements du Pas-de-Calais, de l'Oise, de Paris et d'Indre-et-Loire. L'attention est particulièrement portée sur la 15e circonscription de Paris, dans le 20e arrondissement de la capitale, et la 6e circonscription du Pas-de-Calais. Europe 1 fait le point sur les enjeux.

Un duel LREM/RN dans la Pas-de-Calais

Ce sera peut-être la première victoire en législative partielle pour La République en marche qui n'a essuyé que des échecs depuis le début du quinquennat. Dans la 6ème circonscription du Pas-de-Calais, la ministre Brigitte Bourguignon est arrivée en tête au premier tour, avec près de 35% des voix. Face à elle, la candidate du Rassemblement national : Marie-Christine Bourgeois et ses 24%.

La Marcheuse bénéficie du soutien implicite de Xavier Bertrand, qui dès dimanche soir a appelé à faire barrage à l'extrême droite. L'ex-LR, président des Hauts-de-France, est lui-même au coude-à-coude avec le RN pour les régionales.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

À Paris, un affrontement qui illustre les dissensions à gauche

À Paris, c'est un autre match qui se joue dans le 20e : une sorte de primaire à gauche. Arrivée en tête au premier tour avec près de 26% des voix, la candidate du PS Lamia El Aaraje affronte l'Insoumise Danielle Simonnet qui a recueilli près de 21% des suffrages.

Ici, pas de coup de pouce des autres candidats. La candidate écolo fait confiance au "libre arbitre" des électeu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles