Quels animaux survivront au dérèglement climatique ?

Face au réchauffement climatique, quels sont les animaux les plus à même de survivre ? C'est notre question de la semaine, posée par un lecteur sur notre page Facebook.

"Quelles espèces animales actuelles devraient survivre au réchauffement climatique ?", nous demande Tio Sam sur notre page Facebook. C'est notre question de la semaine. Merci à toutes et à tous pour votre participation.

Les mammifères qui ont le plus de chances de survie

La survie des mammifères a fait l'objet d'une étude publiée dans la revue eLife en 2022, menée par trois biologistes européens (danois, anglais et suédois). Ces derniers ont procédé à des analyses sur 157 espèces terrestres sur un laps de temps de dix ans consécutifs. Cette étude met en évidence que, contrairement à ce que nous pourrions penser, les plus petits mammifères ne sont pas les plus favorisés dans la lutte pour la survie.

Lire aussiDes scientifiques alertent sur la perte de branches entières de l'"arbre de la vie"

"Nous pouvons voir un vrai schéma se dessiner : les animaux qui vivent longtemps et qui ont peu de petits sont moins vulnérables aux météos extrêmes (longue sècheresse, inondation, tempêtes, etc., ndlr) que ceux ayant une courte durée de vie et beaucoup de petits", détaille Owen Jones, l'un des auteurs de l'étude, dans un communiqué de presse. Le fait que les grands mammifères, tels que les éléphants, consacrent tout leur temps et leur énergie à élever un seul bébé ainsi que leur tendance à attendre des conditions climatiques meilleures avant de se reproduire consiste à étayer cette constatation. A l'opposé, les souris, qui peuvent avoir jusqu’à 80 souriceaux par an, sont plus enclines à souffrir d’un manque de nourriture liée à de mauvaises conditions météo.

Alors, qui sont les grands gagnants de cette étude ? Plusieurs espèces parmi les éléphants d’Afrique, les tigres de Sibérie, les chimpanzés, les grandes chauves-souris ou encore les grizzlys. Attention tout de même à bien nuancer cette information avec le contexte actuel : ce sont les espèces "favorisées" uniquement par le réchauffement climatique. Or, tous les animaux de cette liste sont en danger d’extinction à cause des [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi