Quelles relations entretient Charles III avec le continent africain?

Charles III est officiellement proclamé roi ce samedi après le décès de la reine Elizabeth II jeudi à l'âge de 96 ans. Le souverain a effectué sa première allocution de monarque, après avoir été ovationné par des milliers de personnes devant Buckingham Palace. Durant son long règne, Elizabeth II a entretenu une relation particulière avec le continent africain. Quelles relations Charles a-t-il lui jusque-là entretenu avec l'Afrique ?

Du Kenya au Nigeria en passant par l’Afrique du Sud, le prince Charles a sillonné pendant plus d’un demi-siècle le continent, surtout sa partie méridionale. Le 18 avril 1980, c’est lui qui se rend à Salisbury, aujourd’hui Harare, pour l’indépendance du Zimbabwe, l’ex-Rhodésie, mettant ainsi un terme à 90 ans de domination britannique.

En 1997, deux mois après la disparition de Diana, l’héritier du trône britannique s'envole pour l'Afrique du Sud avec son fils Harry. Sur place, il est reçu par Nelson Mandela, dont Elizabeth II a longtemps soutenu la libération et dont elle est déjà très proche. L’Afrique du Sud, Charles s’y rendra à plusieurs reprises, notamment en 2011. Lors de cette visite, le prince de Galles plaide en particulier pour la défense de l’environnement. Un sujet qui lui tient à cœur depuis longtemps.

« Tristesse personnelle »

Dix ans plus tard, lors de la COP26 de Glasgow, Charles prendra fait et cause pour la grande muraille verte, ce vaste projet destiné à créer une immense ceinture végétale d’est en ouest de l’Afrique, afin de lutter contre la désertification.


Lire la suite sur RFI