Quelles sont les "nouvelles personnalités difficiles" et comment les repérer ?

·1 min de lecture

Paranoïaques, pervers, obsessionnels… Autant de mots que l'on utilise souvent dans le langage courant pour décrire quelqu'un que l'on porte peu dans son cœur, sans forcément savoir quel diagnostic psychologique ils recouvrent. Les psychiatres François Lelord et Christophe André les décryptent dans Les nouvelles personnalités difficiles. Comment les comprendre, les accepter, les gérer. Un nouveau livre qu'ils présentent mardi au micro d'Anne Roumanoff dans l'émission Ça fait du bien.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

"Note société actuelle permet à certaines de ces personnalités d'émerger, de s'épancher et de s'affirmer avec moins de vergogne qu'autrefois", analyse ainsi sur Europe 1 Christophe André, qui alerte cependant sur la tendance à expliquer ces diagnostics au doigt mouillé. "On peut avoir des traits d'une catégorie ou d'une autre en fonction des situations. C'est quand les choses sont constantes et permanentes que l'on rentre dans la personnalité difficile." Ces pathologies toucheraient en réalité 5% de la population.

"Chaque personnalité difficile peut trouver sa niche écologique"

Pour les psychiatres, le monde du travail est un terrain propice au développement de ce type de personnalités. "En entreprise, toutes les personnalités difficiles peuvent s'exprimer, notamment les narcissiques qui ont une ambition démesurée", explique François Lelord. Mais, pour lui, cela n'est pas forcément une ...


Lire la suite sur Europe1