Quelles sont les différentes phases de la dépression ?

Qu'il soit déclenché par un événement spécifique (dépression réactionnelle) ou non (dépression endogène), ce trouble de l'humeur peut avoir un impact considérable sur la vie personnelle, sociale et professionnelle des personnes concernées. Pour permettre une amélioration de l'état psychique des patients, la question de la prise en charge médicale revêt une importance cruciale. C'est même la première marche qui conduit vers une amélioration. La mise en place d'un traitement médicamenteux individualisé en fonction de l'état psychique va permettre de réguler le fonctionnement biochimique du cerveau et d'atténuer les symptômes présentés. En moyenne, cette phase dure entre 3 et 6 semaines.

Après la mise en place d'un traitement et d'une posologie adaptée, il est nécessaire de poursuivre l'accompagnement médical des patients durablement. Si l'amélioration des symptômes est un signe encourageant pour la personne dépressive qui se sent mieux, il est impératif de consolider cet état afin de limiter les risques de récidive particulièrement élevés dans le cadre de la dépression. Les personnes se sentant beaucoup mieux vont avoir tendance à arrêter leur traitement trop prématurément. Selon l'INSERM, près de 80 % des patients font au moins une récidive ou une rechute (2). Les spécialistes sont formels : la qualité de la prise en charge possède une incidence notable sur le pronostic du trouble dépressif. La phase de stabilisation fluctue entre 6 mois et 1 an selon les patients et la sévérité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cancer : les meilleures fruits à manger pour limiter les risques
Comment soigner la chute de cheveux ?
Ce drôle de couteau peut détecter le cancer de l'utérus en quelques secondes
"Pregnancy nose" : oui, le nez peut grossir pendant la grossesse
Cystite : bientôt un vaccin contre les infections urinaires à répétition ?