Que disaient les sondages à deux jours des législatives en 2017 ?

Le 19 juin prochain, nous connaîtrons les noms des 577 députés qui constitueront l'Assemblée nationale. (AFP via Getty Images)

À deux jours du premier tour des élections législatives, un sondage Ipsos-Sopra Steria, place la NUPES (28%) en tête des intentions de vote tout juste devant Renaissance (27%) et le RN (19,5%). Que disaient les sondages à deux jours du scrutin en 2017 ?

Alors que les législatives apparaissent de plus en plus indécises, les sondages verront-ils juste ? Un mois et demi après la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, les Français s'apprêtent à se rendre aux urnes pour élire les 577 députés qui vont composer l'Assemblée nationale.

Comme à l'approche de chaque élection, les instituts de sondage dévoilent leurs enquêtes avec les intentions de vote des Français, même si leur fiabilité est moindre par rapport à celles réalisées avant l'élection présidentielle. "Ce sont des élections qui sont beaucoup plus compliquées pour nous. La présidentielle c'était une seule circonscription, la France et une seule offre électorale. Là, il y a 577 offres électorales différentes", explique au Figaro François Krauss, directeur du pôle politique et actualité de l'Ifop. De plus, les sondages des législatives se présentent en deux parties avec d'abord les intentions de vote, puis la répartition des sièges à l'Assemblée.

À deux jours du premier tour des élections législatives, un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions place la Nupes (28%) en tête des intentions de vote juste devant le parti de la majorité Renaissance (27%) et le Rassemblement national (19,5%). En ce qui concerne le détail des sièges, c'est pourtant le parti d'Emmanuel Macron et ses alliés qui en obtiendraient le plus (260-300), devant LFI (175-215), LR/UDI/DVD (35-55) et le RN (20-50).

Une majorité moins importante que prévu pour LREM

En 2017, l'avant veille du 1er tour, un sondage Ipsos indiquait que LREM arriverait largement en tête des intentions de vote (31,5%) au premier tour des élections législatives, 9,5 points devant Les Républicains, alliés aux centristes de l'UDI (22%), suivi du Front national (18%) et de la France Insoumise (11,5%). Au final, LREM-MoDem avait obtenu 32,32% des voix au premier tour, LR-UDI 18,8%, le FN 13,2% et LFI 11%.

Ce même sondage indiquait que La République En Marche pourrait s'adjuger la très grande majorité des sièges de l'Assemblée (entre 397 et 427) devant la droite alliée (entre 95 et 115) le PS (22-32) et LFI (11-21). Si les sondages ont vu juste concernant l'ordre des partis qui ont récolté le plus de voix et ceux qui obtenus le plus de sièges, les chiffres étaient loin d'être exacts puisque la majorité avait finalement obtenu 350 sièges, LR 137, le PS 45 et LFI 27 sièges.

VIDÉO - Législatives : la Nupes est "une nuance politique à part entière", tranche le Conseil d'État

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles