Que disaient les sondages à une semaine des législatives en 2017 ?

L'ex-Premier ministre Édouard Philippe lors d'un discours à l'Assemblée nationale le 5 décembre 2018. (Aurélien Meunier/Getty Images) (Getty Images)

À un peu plus d'une semaine du premier tour des élections législatives, un sondage Opinion 2022 réalisé par Elabe place la Nupes (25%) légèrement en tête des intentions de vote devant Ensemble! (24,5%) et le RN (22%). Que disaient les sondages à une semaine du scrutin en 2017 ?

Les élections législatives approchent à grands pas. Un mois et demi après la réélection d'Emmanuel Macron, les Français sont à nouveau appelés aux urnes pour les élections législatives afin d'élire les 577 députés qui composeront l'Assemblée nationale.

Comme avant chaque élection, les instituts de sondage publient leurs enquêtes et dévoilent les intentions de vote des électeurs pour l'élection à venir. Des prédictions plus dures à réaliser pour les législatives que pour la présidentielle, avec 577 circonscriptions à surveiller lors des élections législatives. De plus, les sondages des législatives se présentent en deux parties avec une première partie pour les intentions de vote, et une seconde pour la répartition des sièges à l'Assemblée.

À un peu plus d'une semaine du premier tour de l'élection présidentielle les sondages placent la Nupes et Renaissance au coude à coude pour la première phase de l'élection. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, l'union de la gauche rassemblerait 25% des intentions de vote devant Ensemble! (24,5%) et le Rassemblement national (22%). Derrière figurent Les Républicains et l'UDI (12,5%) et Reconquête (4,5%).

Des résultats qui permettraient toutefois à la majorité présidentielle d'obtenir le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée nationale, mais qui ne leur permettrait pas forcément d'avoir la majorité absolue (entre 275 et 315 sièges), qui est à 289 sièges.

À LIRE AUSSI >> 6 questions pour tout comprendre aux élections législatives

En 2017, à une semaine du 1er tour, un sondage Ipsos indiquait que LREM arriverait largement en tête des intentions de vote (29,5%) au premier tour des élections législatives, 6,5 points devant Les Républicains, allié aux centristes de l'UDI (23%) et le Front national 9 (17%).

Ce même sondage Ipsos indiquait que La République En Marche pourrait s'adjuger plus de la moitié de sièges de l'Assemblée (entre 385 et 415) devant la droite alliée aux centristes (entre 120 et 150) le PS/EELV (22-32) et LFI (12-22). Des projections pas trop éloignées de la réalité puisqu'à l'issue des législatives, la majorité obtiendra 350 sièges, LR 137, le PS 45 sièges, le PCF et LFI 27 sièges.

VIDÉO - Législatives 2022: l'engagement de Marine Le Pen remis en doute

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles