Quatre volontaires militaires étrangers tués en Ukraine

La Légion internationale de défense de l'Ukraine a annoncé ce samedi la mort de quatre combattants étrangers dans le conflit qui l'oppose à la Russie, dont un Français.

Quatre militaires volontaires étrangers dont un Français ont été tués en combattant l'invasion russe en Ukraine, a annoncé ce samedi la Légion internationale de défense de l'Ukraine, organisme officiel des combattants volontaires étrangers.

La Légion a cité les noms d'un Néerlandais, d'un Australien, d'un Allemand et d'un Français sans préciser la date ni les circonstance de leur mort.

"Nous avons perdu nos frères au combat mais leur bravoure, leur mémoire et leur héritage nous inspireront à jamais", écrit la Légion dans un communiqué posté sur sa page Facebook en affichant quatre drapeaux nationaux et publiant des photos des hommes les montrant en tenue de camouflage et portant des armes légères.

Un Français tué "dans des combats"

Le ministère français des Affaires étrangères avait indiqué vendredi qu'"un combattant (français) parti comme volontaire" avait été tué "dans des combats" en Ukraine.

Des journalistes de l'AFP à Kharkiv ont assisté le 21 mai à l'enterrement du Néerlandais Ronald Vogelaar. Ses collègues ont déclaré pendant la cérémonie qu'il avait été tué plusieurs jours plus tôt par l'artillerie.

L'Australien aurait été tué en mai et sa mort a été confirmée par un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le journal Mercury de Tasmanie a identifié l'homme comme Michael Charles O'Neill, 47 ans. Selon un hommage sur Facebook, il "conduisait des blessés de la ligne de front".

Environ 20.000 candidatures à la Légion

La Légion indique sur son site que des citoyens de pays comme le Danemark, Israël, la Pologne, la Lettonie, la Croatie, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et le Canada ont rejoint leurs rangs.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé la formation de cette force au début de la guerre et les autorités ukrainiennes ont peu après déclaré avoir reçu environ 20.000 candidatures.

Le conflit, qui vient de dépasser 100 jours, aurait également attiré un nombre important de combattants volontaires de la Géorgie, ex-république soviétique qui a connu une guerre éclair avec la Russie en 2008 ayant entraîné la reconnaissance par Moscou de deux territoires séparatistes prorusses d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

La Russie a affirmé cette semaine avoir tué "des centaines" de combattants étrangers en Ukraine depuis le début de son invasion le 24 février et endigué le flux de nouveaux arrivants.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Pourquoi les Russes soutiennent-ils la guerre en Ukraine ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles