Quatre vaches égarées sur l’A6 provoquent des kilomètres de bouchon

·1 min de lecture
L'irruption des animaux au milieu de l'autoroute a occasionné plusieurs kilomètres de bouchons, les automobilistes sont restés bloqués pendant 40 minutes.

Quatre vaches se sont introduites sur l'autoroute A6 en début d'après-midi, au nord de Villefranche-sur-Saône, provoquant au moins un accident, rapporte France 3.

La circulation sur l'autoroute A6 a été quelque peu perturbée, dimanche 2 janvier. Et pour cause : quatre vaches se sont introduites sur la route, au nord de Villefranche-sur-Saône (Rhône), provoquant un accident et de sérieux bouchons. Les quatre animaux ont fait irruption sur l'autoroute en milieu d'après-midi, 10 kilomètres avant la barre de péage. L'une des vaches a provoqué un accident vers 16 heures 50, sans toutefois faire de blessés, rapporte France 3 Rhône.

Le choc a tout de même entraîné la formation d'un bouchon d'une dizaine de kilomètres, permettant aux automobilistes de prendre des photos des vaches, pendant qu'ils sont restés bloqués. « On a vu une vache derrière la glissière de sécurité surveillée par deux policiers et une autre plus loin qu'ils ont réussi à sortir de l'autoroute », a raconté un témoin.

À LIRE AUSSI En Corse, les vaches sèment le chaos

Bouchons dans les deux sens

L'incident, qui a forcé les automobilistes bloqués dans le bouchon à patienter 40 minutes, a été réglé vers 17 heures 15, selon la société autoroutière APRR. Aux côtés des gendarmes, un pompier animalier a participé à l'évacuation des animaux, dont deux avaient traversé le terre-plein central et commencé à perturber la circulation dans le sens Lyon-Paris. Les perturbations et les bouchons ont duré au moins jusqu'à 18 heures.

Retrouvez cet article sur Le Point

À LIRE AUSSI : Certains microbes dans l'estomac des vaches pourraient décomposer le plastique

VIDÉO - Une vache têtue bloque un train en Thaïlande

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles