Cinq questions sur la pénurie de corticoïdes

franceinfo
L'Agence nationale de sécurité du médicament estime "qu'on n'est pas dans une situation de pénurie". Mais elle reconnaît qu'il existe "des tensions au niveau local". Deux médicaments sont parfois difficiles à trouver : la prednisone et la prednisolone.

Les patients s'inquiètent. Depuis plusieurs semaines, deux corticoïdes, la prednisone et la prednisolone, utilisés pour des maladies comportant une composante inflammatoire ou allergique, viennent à manquer. Jeudi 23 mai, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a assuré que la France n'était pas "dans une situation de pénurie", mais a reconnu des "tensions au niveau local". Retour sur cette affaire en cinq questions.

Quels sont les médicaments difficiles à trouver ?

Il s'agit de deux corticoïdes : la prednisone (comprimés de Cortancyl du laboratoire Sanofi et ses génériques) et la prednisolone (comprimés de Solupred, également de Sanofi, et ses génériques).

Ces corticoïdes sont des anti-inflammatoires stéroïdiens appartenant à la famille des corticoïdes de synthèse. Ils sont utilisés dans le traitement de nombreuses affections comportant une composante inflammatoire ou allergique (sclérose en plaques, rhumatisme articulaire, mais aussi crises d'asthme, sinusite, otite...). Ils sont aussi utilisés dans le traitement de certains cancers et pour prévenir le rejet des greffes d'organes, car ils diminuent les réactions immunitaires.

Pourquoi cette difficulté d'approvisionnement ?

Ce problème d’approvisionnement est dû à des retards de production, selon les laboratoires qui fabriquent les médicaments. Mais le professeur Francis Berenbaum, rhumatologue à l’hôpital (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi