Les quatre questions que l’on se pose sur la santé de Vladimir Poutine

© Mikhail Metzel/POOL/TASS/Sipa US/SIPA

Objet de toutes les rumeurs et mystère absolu, le président russe ne laisse rien paraître de ses conditions physiques depuis un problème de santé en 2012.

Des bains dans du sang extrait des bois d’un daim sibérien, des excréments collectés par de loyaux serviteurs pour éviter toute possibilité d’analyse, des absences mystérieuses pour traitements médicaux… Les rituels de Vladimir Poutine attisent les plus folles rumeurs. Et pour cause : il y a peu – voire pas – d’informations sur l’état de santé du président russe, qui aura 70 ans en octobre prochain.

Lire aussi >> FIFA, Disney, Musée Grévin, médias : face à la Russie, la guerre du symbole

Durant ses deux décennies de règne, quasiment rien n’a fuité sur ses réelles conditions de santé, hormis l’affichage d’une virilité et d’une forme éclatantes : Poutine à cheval, Poutine pêchant torse nu, Poutine en judoka… Mais, alors que l’homme d’État avance en âge, que son physique s’est transformé au cours des ans – visage gonflé, mouvements parfois crispés – et qu’il est engagé dans une guerre sanglante en Ukraine depuis février dernier, les spéculations repartent de plus belle.

Quelles sont les rumeurs sur son état de santé ?

L’enquête la plus approfondie sur la santé de Poutine a été publiée en avril par le site russophone Proekt, sur la base de sources ouvertes. Conclusion : les voyages du président dans sa résidence secondaire sur les bords de la Mer Noire coïncident avec le déplacement d’une armada de médecins. Parmi eux, un spécialiste du cancer de la thyroïde.

Des rumeurs font également état de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles