Quatre questions pour comprendre pourquoi les radars vont faire la chasse aux conducteurs sans assurance auto

franceinfo

Les automobilistes qui roulent sans assurance vont désormais être repérables via les radars automatiques qui contrôlent déjà la vitesse. L'heure est encore à la prévention mais les sanctions devraient tomber d'ici quelques mois, d'une amende forfaitaire de 500 euros jusqu'à 7 500 euros en cas de récidive, à éventuellement, une inscription sur le casier judiciaire, la suspension ou l'annulation du permis et l'interdiction de le repasser.

L'an dernier 175 personnes ont été tuées sur la route par des conducteurs dont les voitures n'étaient pas assurées. Et rembourser les dommages causés équivaut parfois à une condamnation à vie pour le responsable.


Qu'est-ce qui change ?

Si un automobiliste est flashé sur la route pour excès de vitesse ou pour avoir grillé un feu, le fichier des véhicules assurés (FVA) sera automatiquement consulté. En cas de défaut d'assurance constaté, "dans un premier temps, nous allons envoyer des courriers de prévention", explique mercredi 16 octobre sur franceinfo Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Et si la situation n'est pas régularisée, il y aura verbalisation : 750 euros. "C'est une amende forfaitaire délictuelle parce que c'est un délit de 500 euros, 400 euros si c'est minoré et 1 000 euros si c'est majoré après 45 jours", précise Yves Carra, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi