Euro, éthique, handicap... Ce qu'il faut retenir de l'accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan

franceinfo
Nicolas Dupont-Aignan : l'éventuel Premier ministre de Marine Le Pen

Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont officialisé leur "alliance patriote et républicaine" lors d'une conférence de presse commune, samedi 29 avril, à Paris. La candidate du Front national a profité de l'occasion pour annoncer qu'elle confierait la fonction de Premier ministre au fondateur de Debout la France, en cas de victoire au second tour de la présidentielle. "Patriotisme humaniste", "patriotisme pragmatique", "patriotisme juste"... Les deux responsables ont également dévoilé un texte organisé en six points, dont franceinfo résume l'essentiel.

>> Suivez toutes les réactions à l'alliance entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan dans notre direct

La sortie de l'euro mise en veilleuse

C'était l'une des propositions-phares de la candidate du FN. Désormais, la sortie de l'euro n'est plus considérée comme "un préalable à toute politique économique". La question, d'ailleurs, ne figurait pas dans la profession de foi de la candidate, publiée la veille. Cette mise en veilleuse signe la victoire du camp de Marion Maréchal-Le Pen sur celui de Florian Philippot, écrit Le Figaro, alors que la question a longtemps divisé en interne. L'idée n'est pas abandonnée pour autant. "Le calendrier sera adapté aux priorités et défis immédiats" et "tout sera fait pour organiser sereinement la transition de la monnaie unique vers une monnaie commune".

Pas de délai de carence pour les étrangers à l'école

Marine Le Pen souhaite instaurer un délai avant qu'un étranger arrivé légalement en France puisse bénéficier de l'accès gratuit à des droits sociaux. En décembre, sur les Champs-Elysées, elle avait étendu ce principe aux "enfants d'étrangers en situation régulière", en réclamant que "l’accès à la gratuité de l’école ne soit autorisé qu’après un délai de carence". Ce point, toutefois, n'a pas été retenu dans son (...) Lire la suite sur Francetv info

Présidentielle : Emmanuel Macron est-il le candidat des riches ?
"On se retrouve dans un vide sidéral" : cinq anciens candidats à la présidentielle racontent les jours qui suivent la défaite
"Ah non merci, ici c'est Le Pen" : quand des militants d'En marche ! tentent de convaincre l’électorat FN
"13h15 le dimanche". La dernière marche (avant l’Elysée)
François Hollande : dernier sommet européen pour le chef de l'État

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages