Quatre options pour livrer les 20 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine

La communauté internationale est confrontée à un défi immense : comment transporter 20 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine ? Le temps presse car la famine menace plusieurs régions du monde.

L'Ukraine, parfois appelée le grenier à blé de l'Europe, est un important exportateur de blé, de maïs, d'orge et d'huile de tournesol, des produits alimentaires essentiels pour de nombreux pays en développement.

Avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Kyiv pouvait exporter jusqu'à 6 millions de tonnes de céréales par mois. La majorité de ces livraisons transitait par le port d'Odessa.

Mais l'accès à la mer Noire est désormais totalement limité par la présence des navires russes qui bloquent ainsi la principale voie commerciale de l'Ukraine.

Les exportations du pays ont chuté de façon spectaculaire et la capacité de stockage est presque à son maximum. Ces perturbations ont fait grimper le prix des denrées alimentaires à des niveaux record et fragilisent plus encore les pays à faible revenu.

La guerre "menace de faire basculer des dizaines de millions de personnes dans l'insécurité alimentaire, puis dans la malnutrition, la faim de masse et la famine, dans une crise qui pourrait durer des années", avertit le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

L'Union européenne et les États-Unis, en coordination avec l’ONU, travaillent actuellement sur des plans pour permettre d'ici à la fin du mois de juillet la livraison de 20 millions de tonnes de céréales d'Ukraine et pour pouvoir libérer de l'espace pour la récolte de cet été.

Les quatre options sur la table passent soit par Odessa, la Roumanie, la Pologne ou le Bélarus. Mais toutes présentent des risques importants pour la sécurité et impliquent une logistique complexe.

Vladimir Poutine a exprimé sa volonté de coopérer, mais seulement si les sanctions occidentales sont levées.

Regardez la vidéo ci-dessus pour découvrir les quatre moyens pour exporter en pleine guerre les céréales bloquées en Ukraine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles