Quatre mois de facture d'électricité à gagner: la télé britannique renonce à son jeu contesté

La matinale d'ITV et sa roue le lundi 5 septembre.  - Capture d'écran ITV
La matinale d'ITV et sa roue le lundi 5 septembre. - Capture d'écran ITV

Devant le tollé suscité, ITV a finalement jugé plus judicieux de renoncer dès ce mercredi à l'idée qu'elle avait eue lundi, comme l'a noté ici le Huffington Post local. La chaîne de télévision britannique avait décidé d'inclure parmi les récompenses d'un jeu organisé dans sa matinale la possibilité de se faire payer ses courses et ses factures, dont celles du gaz et de l'électricité.

Une nouveauté au goût d'autant plus douteux que les Britanniques paient un tribut particulièrement lourd à l'augmentation des tarifs énergétiques, qui met en grande difficulté de nombreux ménages peinant à s'acquitter des "douloureuses".

Un tollé qui amuse le présentateur

Lundi, les téléspectateurs ont ainsi découvert une nouvelle tranche dans la "Roue de la Fortune" égayant l'émission "This Morning". Au milieu des prix habituellement offerts - des sommes allant jusqu'à 3000 livres (environ 3450 euros) -, une case proclamait: "Energy bills".

Au cas où l'aiguille aurait pointé celle-ci au bout de la course de la roue, la chaîne aurait couvert les frais de gaz et d'électricité du lauréat pour les quatre prochains mois.

L'émission a encore étendu le concept le lendemain, remplaçant la mention "Energy bills" par "Household bills", qu'on peut traduire par "factures du foyer". L''animateur Phillip Schofield a alors défini: "Notre patron est incroyablement généreux. Il a décidé d'augmenter le gain de manière à inclure tous les frais de votre foyer: votre hypothèque, l'essence, la nourriture, le gaz et l'électricité".

Le présentateur s'est également amusé des premières réactions soulevées la veille: "Je me demande à quel point certains protestent sur internet en ce moment." Le tollé a pourtant eu raison de cet aspect du jeu, revenu, ce mercredi, à sa forme classique, avec un ensemble de montants sans plus de "Household bills" ni d'"Energy bills".

"Vous pouvez payer votre gin"

Ce rétropédalage a moins inspiré Philip Schofield qui n'a pas évoqué ce retrait directement, mais a toutefois laissé échapper:

"On a des prix qui montent jusqu'à 2000 livres que vous pouvez dépenser comme vous voulez. Vous pouvez les utiliser pour payer vos factures de gaz et d'électricité, vos courses, votre essence... Ou votre gin! Tout ce qui vous fait plaisir".

En octobre, le plafond tarifaire de l'énergie va augmenter de 80% au Royaume-Uni et la facture maximum dont un foyer moyer pourra être redevable va passer de 1971 livres (2270 euros) à 3549 livres (4090 euros) par an.

Les Britanniques sont si inquiets de se retrouver étranglés financièrement par cette hausse qu'en août, un mouvement de désobéissance fiscale appelant le contribuable à ne pas payer ces impôts est né, sous le nom "Don't Pay UK" ("Ne payez pas le Royaume-Uni" ou "Ne payez pas l'Etat" en VF). Au moment où nous écrivons, ils sont plus de 180.000 à s'être fait cette promesse de boycott en signant l'appel en ligne.

Article original publié sur BFMTV.com