Quatre mises en examen pour "viol" : l'affaire qui fait trembler le porno français

·1 min de lecture

L'enquête n'est toujours pas terminée et elle pourrait porter un sérieux coup à la production pornographique en France. Vendredi 22 octobre, quatre nouvelles personnes ont été mises en examen du chef de viol dans le cadre de l'enquête visant les producteurs de porno Pascal Ollitrault et Mathieu Lauret. Respectivement connus sous les pseudonymes de "Pascal OP" et "Mat Hadix", ils avaient été placés en détention provisoire à la fin de l'année 2020 pour des faits de "viol", de "proxénétisme aggravé" et de "traite d'êtres humains aggravée".

Cette fois-ci, cependant, ce ne sont pas les organisateurs des scènes qui ont été mis en examen, mais des participants. En l'occurrence quatre acteurs, dont deux au moins comptent parmi la poignée de performeurs récurrents du petit circuit français. Accusés de "viol", ils auraient pris part à des scènes X produites par Pascal Ollitrault et, dans une moindre mesure, Mathieu Lauret, avec des femmes y ayant participé sous la contrainte. Parmi les différents stratagèmes utilisés, l'usage de produits stupéfiants, parfois à leur insu, ou des pratiques imposées par surprise.

Les deux leaders de la pornographie en France, Dorcel et Jacquie & Michel, éclaboussés

Les producteurs incriminés ­auraient également laissé croire à leurs victimes présumées que leurs films étaient destinés au marché ­canadien et ne seraient pas accessibles en France, alors qu'ils étaient en réalité produits pour le site French Bukkake. Afin de les recruter, un rabatteur les abo...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles